article comment soutenir le fait main IL ETAIT UNE FOIS DIX DOIGTS

10 manières concrètes de soutenir le fait-main, l’artisanat

Comment soutenir concrètement le fait-main et l’artisanat dans une société où nous sommes très souvent poussés à la (sur)consommation inutile ?

Vous ressentez le besoin de faire entendre votre voix et de consommer de manière raisonnée, comme pour dire “mon achat est une action pour encourager les artisans !” ?  Alors si vous vous retrouvez dans ces réflexions :

  • comment je peux concrètement encourager le fait-main, l’artisanat en général ?

  • je ne sais pas comment soutenir les créateurs, créatrices sans forcément acheter
  • je veux me sentir utile et donner un sens à mes achats

… vous êtes tombé.e sur le bon article 😀

Je vous propose de détailler les différents moyens qui existent pour agir en ce sens et soutenir le fait-main.

  • crowdfunding/financement participatif
  • patreon
  • acheter
  • bouche à oreille
  • accepter de payer le juste prix
  • commenter sur les publi IG
  • être actif sur un compte FB
  • laisser un avis
  • discuter avec les Talents de leur travail, c’est bon pour le moral même si vous n’achetez pas
  • publier des photos de vos achats

Si la plupart requièrent une connexion internet, les non connectés ont aussi un grand rôle à jouer ! Sortez votre porte-monnaie (ou pas !) et suivez le guide 🙂

EN DONNANT DE L’ARGENT

Dans un premier temps, nous allons voir comment soutenir le fait-main et l’artisanat avec ce qui fait vivre les Talents, l’argent ! 😄

1/ Le financement participatif ou crowdfunding

Le financement participatif, en gros, c’est : si 1000 personnes donnent 1 € ça fait 1000 € !

1 € c’est rien (ou si peu) pour les personnes qui donnent mais pas pour la personne qui reçoit la somme ! On comprend mieux, du coup, le mot anglais “financement par la foule” 😉

J’aime illustrer ce concept comme ça

💧+💧+💧+💧 = 🌊

“Les petits ruisseaux font les grandes rivières” !

10 manières de soutenir le fait-main ULULE shing IL ETAIT UNE FOIS DIX DOIGTS

Le financement peut prendre la forme d’un don pur et simple, d’un don en échange d’une contrepartie, d’un prêt avec ou sans intérêt, ou encore d’un investissement en capital. J’ai décidé de vous parler ici du don avec contrepartie en retour.

Quand il s’agit d’un financement participatif, il y a forcément une contrepartie en échange de votre “don” (contrairement aux cagnottes). Celle-ci va du simple “Merci” et grimpe jusqu’à l’article le plus cher de la boutique ou produit à venir.

Votre argent servira à financer diverses opérations qui tournent autour de la création :

  • achat d’une machine pour améliorer le produit (ex : une machine à broder)
  • travaux/aménagement d’une boutique physique
  • tests de qualité ou certification auprès des laboratoires (cosmétiques, accessoires pour bébé…)
  • achat de matière première particulière

On parle de campagne de financement car il y a une date de début et de fin et que le Talent qui se lance dans cette aventure va devoir travailler dur pour faire découvrir son projet (comme lors d’une campagne électorale 😁). Certains lancent un crowdfunding comme ça, comme on jette une bouteille à la mer en partageant au maximum autour d’eux et sur les réseaux. Mais une vraie campagne se prépare comme un marathon, avec des tactiques, des calendriers, des … Si on veut être sûr de cartonner c’est un travail titanesque, à moins d’avoir une énorme communauté engagée dès le départ.

Une fois la campagne lancée, vous Supportrice, avez x jours pour payer sur une plateforme dédiée (cf plus bas). Votre argent sera débité mais si la campagne n’atteint pas les 100%, vous serez remboursée. L’opération dure un mois en général, plus ou moins, mais c’est toujours mieux d’être dans les premiers participants car on a le choix des contreparties…  et parfois il y a des prix “early bird”, des prix réduits pour les premiers soutiens !

La commission de ces plateformes est de 8%

Les principaux sites de crowdfunding sont soit généralistes comme :

  • ULULE / Une plateforme française qui non seulement permet de lancer concrètement son financement sur leur site mais qui a des équipes qui aident les Talents avant et pendant le lancement. Leur moteur : la bienveillance !
  • KISSKISS BANKBANK / La première plateforme française a avoir été créée en France, en 2009. Un blog sur l’entrepreneuriat, une chaîne Youtube

Soit spécialisés comme :

  • MY MAJOR COMPANY / Premier site de financement participatif français dans le domaine de la musique.

Ceci n’est pas un article sur ce sujet donc je m’arrêterai là mais si vous voulez vraiment creuser la question du financement participatif il y a ce site.

Et si vous voulez le retour d’une créatrice sur sa campagne, je vous conseille l’article de blog de Vanessa, créatrice de Wawilak. 😉

2/ Le concept Patreon

LILYMOON-sur-Patreon-10-manières-de-soutenir-le-fait-main-IL-ETAIT-UNE-FOIS-DIX-DOIGTS

Alors, le site Patreon débarque aux USA en 2013 et est donc uniquement en anglais 🙂 (sauf la partie remplie par les artistes eux-mêmes). En résumé c’est, pour les artistes, un moyen d’avoir des revenus réguliers, par le biais d’abonnements de la part de leur communauté. Ca reste une sorte de financement participatif, mais régulier ! Et sans engagement minimum.

Le Creator est par exemple une créatrice. Et les Patrons (“mécène” en français) c’est vous !

Chaque Creator propose des niveaux d’abonnement auxquels il leur donne un “titre”. J’ai découvert Patreon avec l’illustratrice Lily Moon que j’adore et qui a donné des noms d’oiseaux du plus petit au plus grand : pallier Colibri, Rouge-gorge, Colombe, Aigle…

Plus vous prenez un abonnement cher, plus vous recevez de contenu.

Voici par exemple la page Patreon d’Eva Chatelain une illustratrice que j’adore et avec qui j’ai fait mon baptême Patreon 😄. Selon l’abonnement que vous prenez (de 1 € à 85 €), vous aurez un accès a des vidéos exclusives, des astuces d’atelier, des tutos, des enveloppes surprises / happy mail…

Il faut garder à l’esprit que la motivation première d’une inscription sur Patreon est de soutenir l’artiste et non d’ “en vouloir pour son argent”. Et faire partie en quelque sorte d’une petite communauté proche de la personne est assez sympa 😊

Petit précision à savoir : en plus du prix de l’abonnement, il faut rajouter la TVA différente dans chaque pays. Pour la France par exemple, c’est 20% 😉

Si vous voulez en apprendre plus sur le site Patreon, je vous conseille cet article.

Et sachez qu’il existe aussi l’équivalent français, Tipeee.

Pour conclure, je pense que ce moyen de soutenir le fait-main est uniquement pour les plus passionnées 😀 Et qui comprennent que tous les contenus n’ont pas à être gratuits (podcast, vidéos Youtube…) bien que nous y ayont été largement habitués depuis les débuts d’internet. Je trouve que c’est un bon “point de rencontre” entre Talents et Supportrices, entre plaisir ressenti et soutien financier.

3/ Acheter, tout simplement

Alors oui, bien évidemment, acheter des créations aux Talents du fait-main et de l’artisanat est le moyen le plus logique de les soutenir. Moralement, l’acte d’achat est primordial et bien sûr financièrement, c’est tout aussi important.

Mais ça ne coule pas toujours de source pour certain.e.s client.e.s comme nous allons le voir ci-dessous.

EN DONNANT DU TEMPS

Dans un second temps, nous allons voir tout ce qu’il est possible de faire pour soutenir le fait-main et l’artisanat en réfléchissant, parlant, partageant… tout ce qui est gratuit 😄

4/ Accepter de payer le juste prix

Alors acheter, c’est bien ! Mais accepter de payer un prix juste pour l’artiste est encore mieux. Ou comment éviter de se plaindre que c’est trop cher ! Prendre le temps de réfléchir à ce que représente vraiment une création fabriquée à la main.

J’ai souvent lu sur des groupes privés FB des propos rapportés de “passants” sur marché de créateurs de ce genre, comme le raconte Séverine, la créatrice de Home of NedïA :

C’est très beau, on voit que c’est de la qualité, qu’il y a du travail, mais c’est pas donné !

Séverine ajoute :

“Il y a aussi les clientes qui s’extasient devant mes peluches et qui quand elles voient le prix font les gros yeux ou un air dédaigneux et continuent leur ballade. “

Et “mais c’est juste des bout de tissus assemblés c’est bien trop cher” (J. de ByJess Art)… et tellement d’autres !

Sur les marchés ou par message internet, certains disent tout haut ce qu’ils pensent et il est facile de leur répondre. Facile dans le sens où le contact est engagé ! Mais il y a beaucoup de personnes qui pensent la même chose mais ne se manifestent pas et il est donc difficile de les éduquer sur la question.

C’est un sujet important et récurrent dans le milieu du fait-main et il mérite un article à lui seul !

N’hésitez pas à vous exprimer en commentaires ! (bientôt 😉)

5/ Le bouche à oreille

Le bouche à oreille, le plus ancien moyen de communication !! Je suis à moitié tunisienne et croyez-moi, l’expression “le téléphone arabe” n’est pas sortie de nulle part 😂 Pas besoin de technologie !

Parler en bien d’un artiste, montrer votre dernier achat d’une création, conseiller une boutique artisanale sont des moyens efficaces et gratuits de soutenir les Talents.

Y en a-t-il parmi vous, Supportrice ou Talent, qui avez expérimenté cet outil fantastique ? 😁

6/ Publier des photos/vidéos de vos achats sur les réseaux

Alors pour les Supportrices et Supporters plus geek, il y a bien sûr la technologie !

Publier une photo ou vidéo de l’article seul ou porté est un très bon moyen de faire parler du Talent. Et on n’oublie pas de le citer avec le @ et éventuellement son # personnel sur Instagram. 😉

L’aspect visuel est très important, surtout pour les Talents qui ne vendent pas en boutique physique. En plus des photos sur leurs fiches de produits, les photos ou vidéos de l’article porté/utilisé par l’un.e de leur client.e est un bon moyen de se faire une idée du produit en situation.

Et c’est un bon coup de publicité.

7/ Laisser un avis après achat

Je pense à deux raisons principales.

Tout d’abord, pour une raison sociale. Faire savoir au Talent que vous avez aimé son produit, la communication avec lui en amont de l’achat, l’emballage ou les petits plus qui sont arrivés avec la création…etc paraît évident 😊 Et en plus ça sera bon pour le moral.

Ensuite, pour des raisons techniques. Laisser un avis là où vous avez la possibilité de le faire (marketplace, site internet, page Facebook…) est très utile au Talent, surtout lorsqu’il débute ! C’est l’expérience des autres clients qui incitera ou non les nouveaux à passer à l’acte d’achat 😉

Peut-être que certaines personnes envoient un message directement au Talent. Ou peut-être que certains ne le font pas du tout.

Je trouve cela dommage alors que ça ne prend que quelques minutes ⌚ et peut apporter beaucoup !

8/ Discuter avec eux

Que les créatrices et créateurs aient une petite entreprise florissante ou que ça aille moins bien, parler avec eux de leur passion leur fait toujours plaisir !

Mais dans le cadre de cet article, je m’attarderai plus sur ces derniers.

Quand on est découragé par le manque de ventes, qu’on traverse une période de doute ou tout simplement parce que c’est dur d’être entrepreneur / artiste, je pense que recevoir des paroles gentilles et bienveillantes ne peut que faire du bien. Redonner confiance. Conforter dans telle ou telle idée. Remonter le moral.

Prenez-vous le temps de discuter avec les Talents de leur travail, parfois ?

9/ Commenter sur les publications Instagram

Alors oui, lorsque vous dites quelque chose sous la légende que le Talent a écrit (et parfois passé du temps 😉), ça fait plaisir et le plaisir, c’est bon pour le moral 😁

Mais ici, il s’agit plutôt d’aider le Talent à être plus visible sur ce réseau social.

Pour les non professionnels, Instagram est juste un lieu pour partager avec ses proches ou personnes ayant les mêmes intérêts. Mais c’est aussi un outil de marketing génial pour les petites entreprises qui n’ont pas forcément un budget alloué à la communication.

Alors ne soyez pas timides et dites-leur un petit mot (ou plutôt 5 minimum 👌).

Et si ce sujet vous intéresse, j’en explique plus sur les coulisses d’Instagram sur cet article. Vers le bas.

10/ Etre actif sur un compte Facebook

Pour Facebook, c’est à peu de chose près la même histoire que pour Instagram. Plus vous êtes nombreux et actifs sur une page/un groupe, plus le Talent a de la visibilité.

En conclusion, faire l’une des actions citées ci-dessus pour soutenir le fait-main est positif pour le Talent et peut même l’être pour vous, Supportrice, qui vous sentez utile au niveau économique et humain. C’est assez gratifiant d’aider quelqu’un. Finalement, ce sont tous les acteurs du fait-main qui y gagnent 🤗

Qu’avez-vous fait parmi ces 10 actions dernièrement ? En avez-vous une autre à proposer ? Dites-moi tout !

4 réponses

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] vous propose un article plus détaillé sur comment soutenir concrètement le fait-main et l’artisanat […]

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.